Total TTC : €0.00
Historique - Ciel d'Azur

A propos de Ciel d'Azur Labs

Naissance de Ciel d’Azur

Développement de la gamme à l'Argile Médicinale

Développement des Cires Murales Naturelles

Développement de la gamme à l’Aloé Vera

Installation à Mane dans un bâtiment écologique

Construction d'une serre bioclimatique

Naissance de Ciel d'Azur
Naissance de Ciel d'Azur 1984 - Une activité artisanale de production de senteur

Ciel d’Azur est né en 1984 d’une activité artisanale de production de senteurs dans les Alpes Maritimes dont certaines, comme les Plantes à brûler sont plus que jamais d’actualité.

En effet contrairement à la plupart des produits de ce genre qui posent problème, elles satisfont entièrement la récente régulation concernant le critère de non émission de gaz toxiques des produits de senteur, étant entièrement composées de plantes aromatiques sauvages et de résines naturelles. 

Développement de la gamme à l'Argile Médicinale 1994 - La Montmorillonite

Le déménagement en 1994 dans le Luberon à proximité d’une carrière d’argile rare (la Montmorillonite), a donné à l’artisan l’opportunité de développer une gamme complète de produits à l’argile médicinale et aux extraits bio, et ce, bien en avance sur son temps. A l’époque un label pour la cosmétique Bio n’existait pas, même si nous travaillions sur l’élaboration d’un cahier des charges, notamment avec Nature & progrès.

Nous fabriquons toujours cette gamme à l’argile sous le label maintenant connu « Cosmebio » qui permet de valoriser cette démarche vers la Bio.

Développement de la gamme à l'Argile Médicinale
Développement des Cires Murales Naturelles
Développement des Cires Murales Naturelles 1998 - Cires murales

En 1998 la passion pour l’utilisation de matières premières naturelles locales a poussé Michel Touveron à développer une gamme de “masques de beauté pour les murs”, des cires murales teintées avec les célèbres Ocres du Luberon. Cette activité s’est fortement développée à l’export et a fait l’objet d’un dépôt de brevet.
Et ce jusqu’en 2003 où, après des années de succès, notre production a fait l’objet d’innombrables plagiats.

2004 Naissance de la gamme Aloé Vera
Faire connaître l’Aloé Vera La Recherche & Développement

Ces plagiats ont poussé Michel Touveron à arrêter la production de cires murales afin de développer une gamme complète de produits à l’Aloé vera, plante pratiquement inconnue en France à cette époque.

Faire connaître l’Aloé Vera
2014 - Installation à Mane dans un bâtiment écologique
2014 - Installation à Mane dans un bâtiment écologique Médaille d'Or Bâtiments Durables Méditerrannéens

Déménagement à Mane (04) au cœur d’un bâtiment écologique sans émission de gaz à effet de serre. La gamme Pur’Aloé devient l’activité principale de Ciel d’Azur qui est rebaptisé Ciel d’Azur Labs.

Ce bâtiment est équipé aux dernières normes en vigueur aussi bien pour la cosmétique (norme BPF) que pour l’alimentaire (HACCP produits de cures d’aloé). Il a reçu en juillet 2014 de l’Association Bâtiments Durables Méditerranéens les niveaux « Argent » de « Bâtiment Durable Méditerranéen » pour les phases Conception et  Réalisation. Le bâtiment a ensuite reçu la Médaille d’Or pour la phase Fonctionnement.

Pionnier de l'aloé made in France

Jusque-là, la France accusait un retard important dans la connaissance de l’Aloé Vera au point que pratiquement aucune parution scientifique dans notre langue n’avait vu le jour. Ce retard est dorénavant comblé grâce aux thèses du docteur Morin parue en octobre 2008 et du docteur Michayewicz parue en 2013. Nous les remercions pour leur travail exhaustif en langue française. 

“L’eau a donc coulé sous les ponts” et dorénavant l’aloé vera est très connu dans notre pays. Nous sommes devenus à ce jour leader et le seul fabriquant de produits à l’Aloé en France, maîtrisant sa production depuis la culture jusqu’aux produits finis.

Pionnier de l'aloé made in France
2020 Construction d'une serre bioclimatique
Ciel d’Azur Labs fait avancer la recherche sur les aloès
Ciel d’Azur Labs fait avancer la recherche sur les aloès grâce à une serre de recherche agronomique de 1.000m2 reproduisant différents climats tropicaux. 

En été, les fenêtres sont ouvertes au maximum pour favoriser la circulation de l’air et réduire la chaleur.
Les 1.000m2 panneaux photovoltaïques en biverre servent de protection puisqu’ils ne laissent passer que 50% des rayonnements du soleil.

L’apport principal se fait par la géothermie (récupération des calories stockées dans le sol).
La température en Haute Provence varie de -10°C à 40°C selon les saisons. Pendant au moins 6 mois de l’année, la température sous serre est plus élevée qu’à l’extérieur.

Un bassin de stockage (sous forme d’eau) de la chaleur diurne permet d’utiliser la chaleur accumulée la nuit et les jours d’absence de soleil.

En période froide les calories sont stockées dans les 300m3 de terre de culture ainsi que dans les 72m3 d’eau du bassin. 

 

Notre équipe
Notre équipe

Nos employés sont formés au monde de la Bio et sont impliqués dans la gestion des déchets et de leur recyclage. Tous les jours notre société oeuvre afin de garantir à ses clients des produits sains, biologiques et écologiques.

x

Inscrivez-vous à la newsletter !

En vous inscrivant à la newsletter vous acceptez de recevoir des mails de Ciel d’Azur Labs sur notre actualité et nos offres en cours. Nous partageons les données avec Mailchimp (US). Voir comment vos données sont traitées. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire dans la partie basse des Newsletters envoyées, ainsi que dans votre espace client si vous disposez d’un compte sur notre site.